Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2009

Quand la Porsche supplante le Jeune des quartiers.

Ce weekend end était beau et ensoleillé.

Un soleil un peu jauni par l’hiver... Mais quand même suffisamment chaud pour faire tomber les manches longues. Et un ciel bleu, comme le bleu de tes yeux (si tu te reconnais appelle-moi.) Comme il est agréable, par ce temps de profiter de la promenade avec le chien, de faire la queue à la boulangerie pour avoir du bon pain, chaudement sorti du four. La classe suprême, se cramer les yeux sur la réverbération du golf (golf de St Tropez pas celui de Tiger Wood).

Et puis quand tu rentres par le passage piéton, là au lieu de te faire bousculer par une multitude de jeune à casquette, ou de te faire agresser l’oreille par le pot d’échappement trafiquer d’une quelconque mobylette, et bien là, c’est une Rolls Royce qui te laisse passer…

Et comme dans mon pays le piéton est roi, je traverse encore une dizaine de passage piéton pour aller chez moi. Et c’est encore une dizaine de Porsche différente qui me font l’honneur d’un freinage en règle aux bandes blanches.

Ha oui ça me change de quartier, ce jour là j’ai croisé plus de Porsche et de Rolls que de jeune à jeans trop serré tomber sur le bas de rein. Un truc de fou. Il y’a avait surement un rassemblement … « décibellement » parlant j’ai préféré celui –là au rassemblement de Harley qui bien que belles sont horriblement pétaradante.

Moralité, qu’il est bon d’être vieux et de préféré les mécaniques de pointes aux blagues tonitruantes d’ado surexcités.

J’aime ma nouvelle ville …

Les commentaires sont fermés.